annoncer

annoncer [ anɔ̃se ] v. tr. <conjug. : 3>
XIIe; lat. annuntiare
1Faire savoir, porter à la connaissance. apprendre, communiquer, 1. dire, publier, signaler. Annoncer à qqn une bonne, une mauvaise nouvelle. Annoncer qqch. dans les formes légales. notifier. Il « lui annonça [...] que Jacques avait eu à Paris une mauvaise aventure » ( Giraudoux). Annoncer un carré, deux sans atout (aux cartes),en faire l'annonce. Annoncer la couleur.
Publier par un avis verbal ou écrit. Les journaux ont annoncé son mariage.
Signaler (qqn) comme arrivant, se présentant. Veuillez m'annoncer à Madame. Se faire annoncer (par un domestique, un huissier).
2Prédire. Les prophètes annonçaient la venue du Messie. La météo a annoncé du soleil.
3(Sujet chose) Être l'indice, le signe de. dénoter, indiquer, marquer, signaler. « une figure agréable, très douce, annonçant une sorte de candeur » (Chateaubriand). « Ce ton menaçant annonçait qu'on se croyait fort » (Michelet). révéler.
Indiquer comme devant prochainement arriver ou se produire. « L'émotion qui annonce l'amour » (Alain). « cette petite fleur qui annonce le beau temps » (Hugo). préluder (à).
4Pronom. Apparaître comme devant prochainement se produire. « La décadence s'annonce de toutes parts » (Voltaire).
Se présenter comme un bon ou un mauvais début. La rentrée s'annonce plutôt bien.
⊗ CONTR. 1. Cacher, taire.

annoncer verbe transitif (latin adnuntiare, de nuntius, messager) Faire connaître une nouvelle, un événement ; communiquer : Je lui ai annoncé que Pierre était arrivé. Indiquer quelque chose par avance, le laisser présager, prévoir, en parlant de quelque chose : Cette belle journée annonce le printemps. Être le signe certain de quelque chose ; dénoter : Sa physionomie annonce la bonté. Faire savoir que quelqu'un, quelque chose va arriver : On annonce la visite de l'inspecteur pour vendredi. Faire savoir que quelqu'un est présent et demande à être reçu : Se faire annoncer. Aux cartes, faire une annonce. ● annoncer (difficultés) verbe transitif (latin adnuntiare, de nuntius, messager) Conjugaison Le c devient ç devant o et a : j'annonce, nous annonçons ; il annonça. ● annoncer (synonymes) verbe transitif (latin adnuntiare, de nuntius, messager) Faire connaître une nouvelle, un événement ; communiquer
Synonymes :
- avertir de
- aviser de
- révéler
Contraires :
Indiquer quelque chose par avance, le laisser présager, prévoir, en parlant...
Synonymes :
- précéder
- préluder à
Être le signe certain de quelque chose ; dénoter
Synonymes :
- dénoter
- laisser deviner
- présager
Faire savoir que quelqu'un, quelque chose va arriver
Synonymes :

annoncer
v.
rI./r v. tr.
d1./d Faire savoir, donner connaissance de (qqch). Annoncer une victoire, une fête.
|| Publier, porter à la connaissance du public. Les journaux annoncent la nouvelle.
|| Annoncer qqn: dire le nom d'un visiteur qui désire être reçu.
d2./d Faire connaître par avance, prédire. Les astronomes ont annoncé le retour de cette comète.
d3./d (Choses) être l'indice de, présager. Nuages qui annoncent un orage.
|| Signaler. La cloche annonce la fin des cours.
rII./r v. Pron.
d1./d Se manifester par des signes précurseurs. Son génie s'annonça de bonne heure.
d2./d Se présenter favorablement ou défavorablement. L'affaire s'annonce avantageuse, délicate.
d3./d (Suisse) Se présenter à un bureau, un guichet; s'inscrire à une compétition, un jeu.

⇒ANNONCER, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— [Le suj. désigne une pers.]
1. [L'obj. désigne un événement] Faire connaître oralement ou par écrit à un moment du temps et de manière à frapper l'attention, une nouvelle encore inconnue ou un événement imminent. Annoncer une chose comme imminente, annoncer que ...
a) [L'événement concerne la vie quotidienne] Annoncer qqc. à qqn, annoncer une bonne ou une mauvaise nouvelle :
1. À la mi-novembre, Costals annonça son retour pour le 25. Dans la lettre suivante il ajournait ce retour, sans en préciser la date.
MONTHERLANT, Les Lépreuses, 1939, p. 1377.
2. Électre, fille d'un père puissant, réduite à l'esclavage, n'ayant d'espoir qu'en son frère, voit un jeune homme qui lui annonce la mort de ce frère — et au moment le plus complet de la détresse, il se révèle que ce jeune homme est son frère.
S. WEIL, La Pesanteur et la grâce, 1943, p. 135.
b) JEUX (de cartes). Faire une annonce. ,,À la bouillotte, à l'impérial, au piquet, etc. Faire connaître, déclarer son jeu. Ex. Qu'avez-vous à annoncer? Annoncez donc.`` (Lar. 19e). Annoncer la couleur :
3. Celui qui la détient la belote est tenu de la déclarer au moment où il joue le roi. Il annonce alors : belote, puis, lorsqu'il jouera la dame dans une autre levée, annoncera : re-belote.
ALLEAU 1964, s.v. belote.
c) [L'événement concerne la vie publique] Faire connaître publiquement. Annoncer une fête, une réjouissance publique, une vente (Ac. 1835-1932) :
4. ... sa bouche petite dans son visage plat avale tout à coup sa salive, et il dit enfin, du ton dont on annonce la victoire, la défaite ou la paix : « Camarades, les avions russes sont arrivés. »
MALRAUX, L'Espoir, 1937, p. 771.
En partic.
DR. ADMIN. Faire connaître, proclamer publiquement :
5. Le président fait l'ouverture des séances. Après avoir consulté l'Assemblée, il annonce la clôture de la séance, et indique l'heure d'ouverture de la séance suivante et l'ordre du jour, lequel sera affiché dans la salle.
Règlement de l'Assemblée nationale, 1849, p. 16.
6. Après l'adoption de la liste, le président annonce le résultat à l'Assemblée, et ajoute que le président de la République et le président du Conseil de la République en seront informés.
D.-W.-S. LIDDERDALE, Le Parlement fr., 1954, p. 153.
RELIG. CHRÉT. Faire connaître publiquement, prêcher comme un enseignement religieux. Annoncer la Bonne Nouvelle, l'Évangile, la parole de Dieu :
7. Ils [les évangélistes] ont écrit ce que les apôtres avaient annoncé. Ils ont fixé ce que l'Église naissante croyait, pensait et vivait (...) L'Évangile écrit répond de cet Évangile parlé et vécu, annoncé et diffusé, qui définit la conviction centrale de l'Église naissante.
H. DUMÉRY, La Foi n'est pas un cri, Paris, Casterman, 1957, pp. 22-25.
d) P. méton. [Le suj. désigne un moyen public d'information notamment la presse écrite ou orale] :
8. On appelait manchette avant la guerre un long titre disposé sur toute la largeur de la page et par lequel les journaux du soir annonçaient les événements marquants de la journée, non sans en accuser le caractère sensationnel.
G. et H. COSTON, L'A.B.C. du journalisme, 1952, p. 196.
2. [L'obj. désigne une pers.]
a) Faire connaître le nom et éventuellement la qualité d'une pers. qui vient d'arriver et veut ou doit être introduite. Annoncer qqn; se faire annoncer :
9. Sans me faire annoncer, je vais droit au cabinet de M. de Senanges; ...
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 2, 1812, p. 102.
10. Il y avait plus de trois heures qu'il appliquait sur ses fiches sa pensée et sa face, pâles et tristes comme les fiches elles-mêmes, quand son domestique lui annonça M. l'Abbé de Lalonde.
A. FRANCE, L'Orme du mail, 1897, p. 52.
11. À ce moment, la porte fut ouverte à deux battants, et l'huissier annonça :
— Monsieur le premier Président Lezaud ...
— Monsieur le Maréchal ... — dit le magistrat, en s'avançant pompeusement vers Canrobert, qui semblait médusé — j'ai pu, heureusement, me rendre libre à temps pour répondre à votre aimable invitation. ...
GYP, Souvenirs d'une petite fille, t. 1, 1927, p. 229.
b) RELIG. Prédire la venue ultérieure de quelqu'un :
12. Jésus veut par là conclure de la prédication de Jean la vérité de sa propre prédication. Puisque Jean annonçait le Messie, dit-il, et que vous avez reçu son baptême, croyez donc au Messie.
P. LEROUX, De l'Humanité, 1840, p. 752.
13. Il est bien le roi débonnaire et le parfait serviteur de l'éternel qu'annonçaient les prophètes, désireux de le voir.
H. MONOD, Sermons, 1911, p. 304.
B.— [Le suj. et l'obj. désignent gén. un inanimé]
1. Être le signe précurseur, préluder à, faire deviner de loin :
14. Des lignes d'un vert sombre, parmi lesquelles peu de formes particulières se détachent, annoncent de loin les Vosges, ...
P. VIDAL DE LA BLACHE, Tableau de la géogr. de la France, 1908, p. 188.
15. ... « il me semble que (sous le manteau de la vaste cheminée) les vieilles légendes devaient être alors beaucoup plus vieilles qu'elles ne le sont aujourd'hui ». Elles avaient précisément cette ancienneté du drame des cataclysmes, des cataclysmes qui peuvent annoncer la fin du monde.
BACHELARD, La Poétique de l'espace, 1957, p. 54.
MÉD. Être le symptôme précurseur de... Des convulsions qui annoncent la mort; des crises qui annoncent la fin prochaine d'un malade (BESCH. 1845) :
16. Widal en a complété la description clinique avec ses collaborateurs Abrami et Brulé pour ce qui est de l'anémie, avec Morax pour la rétinite brightique (1910), avec Weill en ce qui concerne le prurit et la péricardite sèche qui annoncent le coma azotémique terminal ...
M. BARIÉTY, Ch. COURY, Hist. de la méd., 1963, p. 696.
Domaine abstr. [L'obj. désigne un mouvement intellectuel, social, politique, etc.] :
17. En face de Hobbes, parfois considéré comme le précurseur du régime totalitaire, Spinoza annonce le libéralisme du XVIIIe siècle.
Hist. de la Science, Les Sc. de l'homme, 1957, p. 1560.
18. ... les progrès récents dans le domaine de la supraconductibilité, survenant après l'invention des masers, annoncent la naissance d'une électronique des basses températures.
Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 331.
P. anal. [En parlant de l'évolution naturelle d'une espèce d'êtres vivants] :
19. L'homme de Piltdown avait un front développé, un crâne haut et long, des arcades sourcilières peu saillantes, de sorte qu'il semble annoncer l'homme du paléolithique supérieur.
S. BLANC, Initiation à la préhistoire, 1932, p. 22.
2. Faire croire à l'existence actuelle de quelque chose, être l'indice de quelque chose :
20. Les essais poétiques d'Abraham Klein semblent annoncer un tempérament méditatif et concentré, ...
Arts et littér. dans la société contemp., t. 2, 1936, p. 4211.
Annoncer que :
21. La présence des conglomérats semble annoncer que les porphyres se solidifiaient par le refroidissement beaucoup plus aisément que les granites.
ÉLIE DE BEAUMONT, Notes sur les émanations volcaniques et métallifères, 1847, p. 51.
II.— Emploi pronom. [Le suj. est une pers. et le verbe a une détermination adv.] Se faire connaître, se présenter d'une manière particulière :
22. Ce jeune homme s'est bien annoncé en entrant dans le monde.
Ac. 1835.
1. S'annoncer + adv. de manière ou de temps. Se dessiner, percer, pointer; substitut expressif de commencer :
23. La limite ici paraît difficile à préciser entre l'intention éthique proprement dite et l'angoisse morbide, où s'annoncent déjà les obsessions du psychasthénique.
Philos., Relig., 1957, p. 3416.
24. ... le triomphe du régime constitutionnel en Angleterre et l'exotisme, mis à la mode par les récits des missionnaires et des voyageurs, prêtaient aux comparaisons : l'esprit des lois et l'essai sur les mœurs et l'esprit des nations en avaient fait grand usage, et ainsi s'annonçait la naissance de la sociologie.
G. LEFEBVRE, La Révolution fr., 1963, p. 71.
2. S'annoncer + adv. de manière ou adj. Laisser présager que l'on sera de telle ou telle manière :
25. ... l'Institut du cancer, avec Jean Surmont, Truhaut, Vermès, s'emploie à cultiver en ce champ d'expériences, une moisson qui s'annonce fructueuse.
Ce que la France a apporté à la méd. dep. le début du XXe s., 1946, p. 167.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[], j'annonce []. Enq. :/anõs/. 2. Forme graph. — J'annonce, nous annonçons; j'annonçais; j'annonçai; j'annoncerai; j'annoncerais; que j'annonce, que nous annoncions; que j'annonçasse; annonçant, annoncé. Le verbe fait partie des verbes en -cer qui prennent une cédille sous le c devant a et o, afin de conserver la prononc. [s].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Ca 1080 anuncier « porter à la connaissance de qqn » (Roland, 2529 ds GDF. Compl., s.v. anoncer : Par visiun il li ad anunciet Une bataille qui encuntre lui iert); 1546 annoncer (G. D'AURIGNY, Tuteur d'amour, f° 78 r°, ibid.); 2. 1690 « prédire » (FUR. : Annoncer, se dit aussi des propheties et des revelations. Les Prophetes ont annoncé Jesus-Christ pendant plusieurs siecles).
Du lat. adnuntiare, annuntiare « annoncer » (SÉNÈQUE, Dial., 7, 28, 1 ds TLL s.v., 787, 82) et « prédire » (TERTULLIEN, Fug., 1, ibid., 788, 45).
STAT. — Fréq. abs. littér. :9 430. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 15 646, b) 20 899; XXe s. : a) 13 859, b) 12 039.
BBG. — ALLMEN 1956. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — BURN. 1970. — Éd. 1913. — GIR. t. 2 Nouv. Rem. 1834, pp. 11-12. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 351. — LAF. 1878. — LAV. Diffic. 1846. — NOTER-LÉC. 1912.

annoncer [anɔ̃se] v. tr. [CONJUG. placer.]
ÉTYM. 1080, anuncier, Chanson de Roland; du lat. annuntiare, adnuntiare.
1 Annoncer qqch. (à qqn) : faire connaître, faire savoir, porter qqch. à la connaissance (de qqn). Apprendre, avertir (de), aviser, communiquer, déclarer, dire, divulguer, indiquer, proclamer, publier, signaler. || Annoncer à qqn une bonne, une mauvaise nouvelle. || Annoncer partout qqch. Clamer, proclamer, claironner, crier (→ Chanter sur les toits, publier à sons de trompe). || Annoncer qqch. dans les formes légales. Notifier.(Le sujet désigne une collectivité, un moyen d'information). || Le gouvernement a annoncé sa décision, une série de mesures. || La radio, la télévision, les journaux viennent d'annoncer la nouvelle, la catastrophe.
1 Je viens vous annoncer une grande nouvelle.
Molière, les Femmes savantes, IV, 3.
2 (…) il sonne la victoire,
Va partout l'annoncer (…)
La Fontaine, Fables, II, 9.
3 (…) celui qui fait son devoir en l'annonçant.
La Bruyère, les Caractères, XV, 12.
4 À présent qu'il avait rempli ce devoir de convenance d'aller annoncer aux différents membres de la famille Berny la décision prise.
Loti, Matelot, V.
Annoncer à (qqn) que… || Je vous annonce que je pars en voyage, que je partirai demain.
5 (Il) lui annonça, sous le sceau du secret, que Jacques avait eu à Paris une mauvaise aventure, et qu'il était malade.
Giraudoux, Bella, V.
5.1 Dire, en face de tout Saumur, au président de rester, n'était-ce pas annoncer qu'elle voulait en faire son mari.
Balzac, Eugénie Grandet, éd. 1838, p. 369.
(Aux cartes). || Annoncer une tierce, deux sans atout, en faire l'annonce.Loc. Annoncer la couleur. Couleur.
Annoncer qqn : signaler (qqn) comme arrivant, se présentant. || L'huissier vient de les annoncer. || Veuillez m'annoncer à Madame. || Se faire annoncer (par un employé de maison).
6 Quelle est cette dame qui entre à ma toilette sans se faire annoncer ?
Voltaire, Dialogues et Anecdotes philosophiques, 13.
6.1 Elle rit et reprit :
— La loge de votre concierge était vide et, comme je vous sais toujours seul à cette heure-ci, je suis entrée sans me faire annoncer.
Maupassant, Fort comme la mort, éd. 1889, p. 6.
Faire connaître en publiant par un avis verbal ou écrit. || Le curé annonce au prône les fêtes et les jeûnes. || Les journaux ont annoncé son mariage. || Annoncer le prochain spectacle ( Annonce). || Annoncer une vente, une mise aux enchères publiques. || Annoncer la sortie d'un livre.Par ext. || Annoncer un programme, à la radio, à la télévision. Présenter; annonceur, présentateur.Annoncer un disque (dans une émission de radio), en donner le titre, les interprètes…
6.2 Il songe au roman qu'il prépare (…) Il n'est pas assuré que les Faux-Monnayeurs soit un bon titre. Il a eu tort de l'annoncer. Absurde, cette coutume d'indiquer les « en préparation », afin d'allécher les lecteurs.
Gide, les Faux-Monnayeurs, VIII, in Romans, Pl., p. 989.
Spécialt. || Annoncer la Bonne Nouvelle, la parole de Dieu. || Annoncer l'Évangile : expliquer la parole de Dieu. Prêcher.
7 (…) pour venir entendre avec le peuple la parole de Dieu annoncée par cet homme apostolique.
La Bruyère, les Caractères, XV, 5.
2 (1690). Faire connaître pour certain (un événement futur). Prédire, prophétiser. || Annoncer un événement futur. || Annoncer la venue du Messie; annoncer le Messie. || L'oracle annonce l'avenir. Augurer, promettre, pronostiquer.
8 Chez la devineuse on courait,
Pour se faire annoncer ce que l'on désirait.
La Fontaine, Fables, VII, 15.
9 Tout annonce le Dieu qu'ont vengé tes ancêtres.
Voltaire, Zaïre, II, 3.
10 Dans la vie, rien ne va jamais exactement comme on l'espère, ou comme on l'annonce.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. VI, p. 91.
3 (Sujet n. de chose). Être l'indice, la marque, le signe, le signal de… Dénoter, deviner (laisser), indiquer, manifester, marquer, montrer, prouver, pressentir (faire), révéler. || Un coup de cloche annonce le repas. Prévenir (de), signaler. || Ces éternuements semblent annoncer un rhume. → Être le symptôme de…
11 Une grande naissance ou une grande fortune annonce le mérite et le fait plutôt remarquer.
La Bruyère, les Caractères, VI, 2.
12 Il y a de certains airs dans une femme qui vous annoncent ce que vous pourriez devenir avec elle (…)
Marivaux, le Paysan parvenu, V.
13 (…) une figure agréable, très douce, annonçant une sorte de candeur.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, III, I, 1, p. 176.
14 (…) ses longs cheveux blonds qui flottaient annonçaient la fille des Gaulois.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, IV, 6.
Annoncer que…
15 Ce ton menaçant annonçait qu'on se croyait fort.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., t. I, p. 929.
Indiquer comme devant prochainement arriver ou se produire. || Les hirondelles annoncent le printemps. Précéder, préluder (à), préparer, présager, promettre.
16 (…) la gênotte, cette petite fleur qui annonce le beau temps (…)
Hugo, Quatre-vingt-treize, I, I.
17 L'émotion qui annonce l'amour est une sorte d'ivresse où se trouvent mêlés la crainte et l'espoir du plaisir.
Alain, les Aventures du cœur, p. 68.
18 (…) le nasillement grêle et harcelant d'un timbre électrique annonça l'express.
Martin du Gard, les Thibault, III, 13.
——————
s'annoncer v. pron.
1 Apparaître comme devant prochainement se produire. Dessiner (se). || « La décadence s'annonce de toutes parts » (Voltaire).
2 Se présenter comme un bon ou un mauvais début. || Les affaires s'annoncent mal cette année ! || Tout s'annonce bien.
——————
annoncé, ée p. p. adj.
|| Nouvelle annoncée partout. || Les événements annoncés ne se sont pas produits.
CONTR. Cacher, dissimuler, taire.
DÉR. et COMP. Annonce, annonceur. Désannoncer. — (Du lat. annuntiare) Annonciade, annonciateur, annonciation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • annoncer — ANNONCER. v. a. Faire savoir une nouvelle à quelqu un. Annoncer une bonne nouvelle. Annoncer une méchante nouvelle. Il n annonce jamais que des choses désagréables. Il nous est venu annoncer le mariage d un tel. Je vous annonce une chose qui vous …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • annoncer — Annoncer, Annuntiare, Perferre, Praedicare. Annoncer devant, Praenuntiare. Annoncer quelque chose advenir, Denuntiare. Tu m annonces de joyeuses nouvelles, Voluptatem magnam nuntias. Annoncer mauvaise nouvelle, Obnuntiare. Annoncer à quelqu un… …   Thresor de la langue françoyse

  • ANNONCER — v. a. Faire savoir une nouvelle à quelqu un. Annoncer une bonne nouvelle, une mauvaise nouvelle. Il n annonce jamais que des choses désagréables. Il nous est venu annoncer le mariage de son frère. Je vous annonce une chose qui vous surprendra. Il …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANNONCER — v. tr. Faire connaître. Annoncer une bonne nouvelle, une mauvaise nouvelle. Il n’annonce jamais que des choses désagréables. Il est venu nous annoncer le mariage de son frère. Je vous annonce une chose qui vous surprendra. Il nous annonça que la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • annoncer — (a non sé. On met une cédille sous le c, quand il est suivi d un a ou d un o : annonçant, annonçons) v. a. 1°   Rendre connu, faire savoir. Annoncer une bonne nouvelle. Comme on annonçait des choses terribles au sujet des ennemis. Il ne m annonce …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • annoncer — I. ANNONCER. v. act. Faire sçavoir de sa propre bouche une nouvelle à quelqu un. Il ne m annonce jamais que du mal. il m est venu annoncer le mariage d un tel. je vous annonce une bonne nouvelle. il nous a annoncé la paix. l Ange qui annonça le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • annoncer — vt. (en général, et en chaire à l église notamment) : anonchî (Compôte Bauges), anonch(y)é (Aix.017, Arvillard.228, Table | Notre Dame Be.), anonhhyé (Montagny Bozel), ANONSÎ (Albanais.001, Saxel.002, Villards Thônes.028) / iye (Billième.173) C.… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • annoncer — v.t. Annoncer la couleur, préciser d avance ses opinions et ses intentions …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • annoncer — (v. 1) Présent : annonce, annonces, annonce, annonçons, annoncez, annoncent ; Futur : annoncerai, annonceras, annoncera, annoncerons, annoncerez, annonceront ; Passé : annonçai, annonças, annonça, annonçâmes, annonçâtes, annoncèrent ; Imparfait …   French Morphology and Phonetics

  • Annoncer la couleur — ● Annoncer la couleur dévoiler ses intentions …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.